Les 5 indispensables à inclure sur ton site web bilingue (2e partie)

De nos jours, toute entreprise et tout organisme à but non lucratif devrait avoir un site web. C’est une nécessité pour promouvoir ses produits, ses services ou une cause. Depuis le début de la crise de la COVID-19, nombreux sont ceux qui ont dû créer rapidement un tout nouveau site web, tandis que d’autres ont dû mettre à jour leur site existant afin de pouvoir prendre des commandes et des paiements en ligne. Cela est devenu crucial pour la survie de leur entreprise. 

Si ton entreprise ou organisme est basé au Québec, la loi exige que ton site web soit d’abord en français. Par contre, si tu souhaites rejoindre une clientèle anglophone, un contenu uniquement en français ne t’aidera pas à réaliser ceci. 

En ayant un site web unilingue, tu rates des occasions d’attirer plus de clients. Par exemple, si tu fabriques de magnifiques savons artisanaux et que tu as un site web transactionnel qui permet aux gens de commander tes savons en ligne, mais que ton site web est uniquement en français, tu ne vends qu’à des clients francophones. Cependant, si ce site web est également disponible en anglais, tu peux désormais attirer et vendre aux anglophones. Augmente ton impact ! Augmente tes ventes ! 

Il en va de même pour ton OBNL. L’affichage d’un contenu bilingue sur ton site web attirera davantage de donateurs, ce qui augmentera les chances de succès de tes campagnes de financement ou événements. 

En plus de la page d’accueil, évidemment, qui est la première page que tes visiteurs voient, ton site Web bilingue devrait inclure :  

  • Une description simple de tes services, programmes ou produits : par exemple, si tu consultes la section Services de mon site web, tu verras que j’offre des services de traduction « à la carte » et des « forfaits de traduction FLEX ». Tu as ensuite la possibilité de cliquer sur les boutons « En savoir plus » pour… en savoir plus, évidemment. 
  • Une page « À propos » : C’est ici que les gens peuvent en savoir plus sur ton entreprise ou ton organisme. On peut y retrouver la mission de ton organisation, ses valeurs et un bref historique. 
  • Témoignages et logos de clients : Ton succès devrait également être présenté par l’entremise de 3 ou 4 témoignages de clients ou de participants satisfaits. Tout comme les témoignages, les logos de clients mettent en valeur tes clients et donnent aux clients potentiels une idée du type d’entreprise avec qui tu collabores et de la teneur des projets sur lesquels tu travailles.  
  • Une section « Blogue » (ou nouvelles ou communiqués) : Les moteurs de recherche adorent les sites web « vivants », dynamiques qui ajoutent du nouveau contenu régulièrement. De plus, un blogue positionne ton entreprise, tes produits/services, ton expertise, ton équipe face à la concurrence. Pour en savoir plus sur ce sujet, clique ici pour un article de mon amie Nathalie Dion de B2H Conseils. 
  • Une section « Nous joindre » : Elle devrait comprendre ton nom, ton adresse courriel et ton numéro de téléphone. Si tu fais partie d’une organisation, tu pourrais ajouter une adresse courriel info@ et le numéro de téléphone principal, ou inclure les noms et adresses courriel des différents départements et des membres de l’équipe. Tu pourrais aussi ajouter un formulaire de contact où les gens peuvent saisir leur nom, leur adresse courriel et leur message.   
  • BONUS : Dans le cas d’un OBNL, ton site web doit absolument être muni d’un bouton FAIRE UN DON facile à trouver dans le menu principal ou comme appel à l’action sur la page d’accueil. Ce bouton ne doit pas être caché dans un menu déroulant.   

Pour plus de conseils sur ce que ton site Web bilingue doit inclure, lis la première partie de cet article ici.   

No Comments

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pendant que tu es ici...

Mets la main sur un guide GRATUIT pour optimiser ta signature courriel bilingue !

Oui, SVP !